Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 14:25

Aaaaaaaaaaaaaaah des carrières de dressage à perte de vue... quel....calme... lol

 

Donc nous voilà engagées en Amateur 3 imposées B et C préparatoires... ou la la... faut apprendre de nouvelles reprises... compte tenu de ma licence Proet du programme de ce concours, j'ai pas trop le choix en terme de reprise... alors je prends ce qui m'arrange. Les textes sont faciles, ça me permet surtout de travailler la jument sans la peur du résultat... je prends ce concours pour un entrainement afin d'améliorer mes perf en Cce... et surtout ne pas se prendre la tête...

 

On va faire de notre mieux...

 

Détente : ... on est heureux... qu'on se le dise...

 

 

 

 

DSC08248--50--.JPG

 

 

 

DSC08247 [50%] 

 

 

 

arret

 

 

 

 calin]

 

 

 

 

 

 DSC08269 [50%]    DSC08299 [50%] DSC08453 [50%]

 calin2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  

  

 

On nous appelle... c'est à nous...

 assouplissement-copie-1

 

allongement3 

 

DSC08340 [50%]

 

 DSC08580 [50%]

 

DSC08494 [50%]

 

 

  DSC08614 [50%]

 

 

 

 

 

 

 galop2

 

 

 On est contente... c'est fini...

 

fin

 

 

 

 

 Et on se fait tirer le portrait pour la fin :

 DSC08322 [50%]

DSC08324 [50%]      

 

 

On fini 5ème / 13 partants de l'imposée B et 5ème / 26 partants de l'imposée C, on est drôlement contentes... mais bon on reste sur notre fin... même pas le droit de sauter un petit bout de quelque chose... pffff... même la lisse est interdite... ils sont pas drôle en dressage prout prout...

 

 

detente-copie-1

 

 

 

Prochain CCE... notre 1ère Pro2... à Brazey en Plaine... 700 km pour aller courir en Bourgogne... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by lulu
commenter cet article
18 février 2011 5 18 /02 /février /2011 14:25

Avant d'avoir mon accident je m'étais entrainée avec Joie à monter du côté droit... car en balade parfois j'étais embêtée par des clotures ou des chemins étroits qui me forçaient à des gymanstiques bizares pour monter par la gauche.

 

Et là comme par hasard, ça va m'aider plus que nécéssaire puisque je ne peux pas mettre le pied dans l'étrier et pivoter sur mon genou gauche, je sens que c'est encore trop tôt...

 

D'autres part je me suis équipée des étriers "K'Vall", plus rassurants et surtout permettant un appui de tout le pied sur une plate forme. Je me les suis acheté pendant que j'étais encore en ré-éducation. D'autre part, je me suis fait un cadeau, je me suis acheté de belles bottes... et le fait de les mettre pour les casser avant de remonter à cheval m'a fait un bien fou! D'autre part leur rigidité au niveau de la tige me maintient l'axe genou/cheville...

 

Je selle donc ma belle Joie... j'ai le coeur qui bat... et là me voilà sur ma chaise côté droit... suis excité mas j'ai peur... en fait j'ai peur que Joie me fasse quelques bon de Joie justement et que je tombe sur mon genou...

 

La jument attend, patiente, on dirait qu'elle sait, c'est étrange... je mets le pied à l'étrier, je m'accroche à la selle, je suis en selle. Au moment ou mes cuisses sont de nouveau en selle, je me sents emboitée à la jument comme un légo... c'est parfait, je me sens trop bien. Je respire, qu'est ce qu'on est bien là tout en haut! Dieu que ça m'a manqué.

 

Allez je vais dans mon pré qui me sert de carrière devant la maison... Je suis trop heureuse... La jument est calme... elle qui n'a pas été monté depuis un mois et demi... je la mets au trot... je travaille un peu, puis au galop, je travaille un peu, rien ne semble avoir été oublié... par contre j'ai perdu pour le moment la force et la subtilité de mon bas de jambe gauche.... qu'importe, Joie compense... c'est fou elle comprend grace à mon poids du corps...mon mouvement de  bassin... ça me permet de pouvoir être comprise sans trop forcer sur ma jambe et cette sensation d'être comprise et aidé par la jument me rend confiance.

 

Le lendemain... cso... je n'enchaine pas et saute juste en isolé... le plus dur sera de sauter le premier croisillon ... c'est fou... ensuite tout va beaucoup mieux, je m'arrête à 1m30... le genou ne me pose aucun problème par contre j'ai du mal à la reception à être en appui égal sur mes deux pieds... je le suis toujours plus à droite ...  j'appréhende mais c'est normal... je me force à attérir pied gauche et tourner dès la reception à gauche.

 

 

Je monte tous les jours, la jument est exceptionnelle... j'engage Lavérune... je le dis pas.. mais j'ai un peu peur... nan j'ai carrément peur....

 

Je continue toujours mes séances de kiné, on a réduit à 2 séances par semaine... je fais attention de ne pas y aller en sentant le cheval pour ne pas qu'il sache que j'ai repris... car mon kiné veut que j'attende 3 semaines de plus et j'ai promis... en croisant les doigts dans le dos...

 

Les muscles de ma jambe gauche ont pratiquement repris les mêmes proportions que ma jambe droite... quant à ma cicatrice, elle est nikel et peu sensible.

 

D'ailleurs le kiné se demande comment ça se fait que j'ai repris de tels muscles... j'ai horreur de mentir...

 

Bref nous voilà parti pour Lavérune près de Montpellier... un superbe petit concours que je n'avais jamais fait...

 

Joli dress, on est 2ème sur 10 après le dress... ensuite le cso... tout petit... on est sans faute mais je trouve le moyen de me balader et je prends du temps, je suis très en colère contre moi!

 

Enfin le cross, vraiment superbe... le gué est sympa mais regardant... on descend par un contre bas puis on tourne dans le gué vers la droite puis piano de contre haut et le directionnel en sortie... mais le plus regardant c'est que lorsqu'on descend le dit contre bas on se retrouve face à une grosse bouche d'évacuaton d'eau en béton, le haut de la bouche est en béton... un mur d'1m20... si je vous donne autant de détail sur cette évacuation d'eau c'est que je l'ai sauté en contre haut.... pfffffffffff et oui... lors du saut du contre bas... madame Joie a tellement sauté fort qu'on s'est retrouvé au milieu du gué... j'en ai perdu mes rênes...et hop... elle s'est avalé le contre haut en béton d'1m20.... rhoooooooooooooooooooo ben oui... il était en face!

bon ben ça me coutera 20 points... on finit biensur pas du tout dans les temps... dommage... on finit à la 7ème place

 

Mais au moins la jument y va maintenant dans les gués, à moi de suivre!

 

 Voici le directionnel en sortie de gué :

 

img081

 

Prochain concours... du prout prout... lol... dressage à Toulouse.... 

 

 

Repost 0
Published by lulu
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 10:53

Après tartas le mois de Juillet s'annonçait calme question Cce... je n'en ai pas trouvé donc on allait s'orienter... sur du cso... je prévoyais une 1m25...

 

Le week end du 16 juillet, mes parents devant partir en vacances pour quelques jours, je suis allée leur garder les chevaux... ils tiennent un pension retraite pour dada en ages avancés.

 

Donc biensur ma Joie est du voyage... mon homme reste à la maison et je file chez mes parents dans le Tarn et Garonne à 2h de chez moi.

j'arrive le jeudi soir... dernières recommandations de mes parents... poules, canards, chevaux... bref les voilà partis.

 

Je m'étais programmé des bonnes séances d'entrainement d'autant qu'ils ont une carrière avec des obstacles et surtout de belles balades aux alentours que je connais comme ma poche puisque je les faisais étant ado. J'avais aussi prévu d'aller m'entrainer sur l'hippodrome près de chez eux pour faire mes galops fractionnés... oui... mais non...

 

Vendredi matin, suis pas en forme, fatiguée, j'ai les jambes un peu lourdes... du coup je me dis... balade aujourd' hui!

 

Nous voilà parties vers 11h...

Chez mes parents, c'est la belle campagne, donc petites routes tranquilles, tout s'annonçait plutot zen...

 

Je m'en vais donc la fleur au fusil, étriers déchaussés, bien entendu avec ma bombe (je précise que je ne sais pas monter sans bombe... c'est comme la ceinture dans la voiture... impossible de rouler sans).

 

Donc je descend tranquillement une petite route.. il fait beau (je vous brosse du joli tant que ça peut l'être hein!)... les oiseaux, les champs de maïs... et justement il faisait chaud... et ils avaient besoin d'eau... donc qu'est ce que fait un agriculteur.... il met un gros enrouleur... et ce gros enrouleur, quand il est en marche... comme son nom l'indique... il enroule... c'est à dire que son système prévois un ré-enroulage lent du gros tuyau qui se solde par un bruit sec, un gros "TAC" qui peut surprendre.... vous voyez où je veux en venir...

 

Donc j'étais sur ma petite route et biensur... au moment où je passe à côté de l'enrouleur... le "TAC" sonore se fait... Joie dans sa douce torpeur fait un violent demi-tour... attérit les deux sabots antérieurs dans le fossé... remet un coup de rein pour en sortir et file plein galop sur la route... moi le coup de rein je ne l'ai pas vécu... car à la plongée des antérieurs... j'ai fait un salto et suis retombée debout... sur le bord du fossé... une douleur phénoménale au niveau de mon genou me fait tomber dans le fossé...

 

Je m'évanouie... de douleur... la dernière image que je vois c'est la jument qui galope sur la route et j'ai peur de l'accident si une voiture arrive...

 

Je me réveille une minute plus tard... je suis dans le fossé, mon genou me fait mal... horrible... j'essaye de m'aggriper aux touffes d'herbes pour sortir du fossé... impossible, la douleur est telle que je me re-évanouie...

 

je me réveille une nouvelle fois et cette fois ci je me concentre pour surmonter la douleur et ne pas retomber dans les pommes... il me faut absolument sortir la tête du fossé sinon personne va me voir pour me porter secours...

 

Au moment où je m'aggripe une moto arrive... et stoppe... le type descend... c'est bien ma veine... s'il fait 1m50 debout c'est le maximum... moi je fais 1m70 et 54kg... c'est pas gagné... et en effet il me tend les mains et je suis obligée de m'aider de ma jambe qui me fait horriblement mal... j'hurle et me retrouve dans ses bras et enfin hors du fossé...

 

Je m'assis par terre et lui demande s'il a vu ma jument.. il me dit qu'il a faillit se la prendre et qu'elle remontait au galop.

 

Je suis morte de trouille, elle est toute seule, ne connait pas le coin, et la grande départementale qui est pas loin. j'espère qu'elle va revenir chez mes parents, il y a les autres chevaux, ça devrait l'y attirer...

 

Bon... moi je fais quoi... heureusement j'ai mon portable. je remercie le motard et lui dit que je me débrouille. La seule personne que je peux appeler et qui malheureusement travaille... s'est ma soeur...

 

Elle arrive quelques minutes plus tard après avoir roulé comme une folle!!! lol

 

 

Et je lui demande qu'elle m'emmène... chez l'ostéo... ben oui... me suis déjà fait mal en tombant debout... je m'étais déplacé le peroné... mais d'abord... la jument, il faut la retrouver!

 

Heureusement, un voisin l'a entendu remonter au galop sur le macadam et l'a arrêtée... puis la mise toute arnachée dans un paddock vide... trop heureuse j'étais, elle n'avait rien, je ne pouvais pas la caresser, la rassurer, la toucher... j'étais clouée dans la voiture! Ma soeur la desselle et la remet en boxe.

 

On repart, le voyage en voiture est horrible, la moindre secousse me monte les larmes aux yeux... arrivée chez l'ostéo, je suis blanche... il me dit d'aller passer une radio de contrôle... on ne sait jamais... ce que je ne sais pas c'est qu'il ne me reverra pas après...

 

Arrivée au petit hopital de Moissac, impossible de descendre de voiture sans hurler... je m'accroche à la goutière du mur des urgences qui passait par là... la tête tourne... je me retiens de retomber dans les pommes. des infirmiers arrivent en fauteuil roulant... début de l'horreur...

 

On me demande d'estimer ma douleur sur 10... je répond 7... ma soeur corrige... et dit 9...

 

Je suis amenée à la radio... ça sent mauvais...

 

Je suis mortifiée... on m'annonce que s'est cassé... mais pas comme on pourrait le penser... en fait voilà un dessin :

 

 

 neyret-fig07b

 

 

 

 

 

Donc ce qui s'est passé c'est que lorsque je suis tombée debout et que mon pied s'est retrouvé à moitié sur le sol à moitié dans le vide créé par le fossé, mon fémur à écrasé mon tibia côté externe, donc côté peroné... il en a résulté une combinaison de force qui a fracturé le plateau tibial et qui, en plus, l'a enfoncé!

 

 

Il me semblait bien avoir entendu "crac"... mais bon...

 

Ca explique au moins ma douleur... 

 

 Mais cette explication... je vous la donne mais à ce moment là, je ne l'ai pas encore...

 

 

 

 

 

 

Donc je n'en suis pas à ma première fracture.. me suis déjà cassé, le tibia, la tête de l'humérus, un métatarse... bref un mois, voire trois semaine et ça repars...

 

 

oui... mais non!

 

 

Compte tenu de ma radio, les infirmières veulent plus de détail, et on fait un irm... je comprends pas pourquoi moi...

 

Et là, le medecin urgentiste me dit qu'il doit consulter l'avis du chirurgien orthopédiste de garde car il se peut qu'il faille opérer... Hein , quoi... opérer?!... au secours je veux partir... j'ai la phobie des aiguilles, des hopitaux, des gens en blouses blanches... je suis terrifiées... ma soeur toujours avec moi commence à se rendre compte qu'il va falloir appeler les parents.... c'est l'horreur, eux qui partaient enfin en vacances...

 

Mais je me voyais mal soigner les animaux en béquille... et je n'étais pas au bout de mes soucis!

 

 

Ce qui était à redouter arriva... l'opération est obligatoire...  on appelle mes parents, on leur dit... mes parents me conseillent un seul nom pour me faire opérer et si ce n'est pas lui... je dois me faire transférer à Toulouse... alors il parait que j'ai eu de la chance s'était bien ce chirurgien qui avait vu mes radios et allait m'opérer... you..pi....

 

Et là un infirmière accompagnée de sa stagière arrive avec une perf... je m'effondre... je suis en larme, terrifiée...j'ai trop mal...ça commence à devenir insupportable... j'ai dit à ma soeur de partir pas la peine qu'elle me voit dans cet état...

 

La pauvre stagiaire, je ne lui facilite pas la tache... je pleure, j'ai de petites veines... elles roulent en plus...mais elle y arrive du premier coup...

 

Je suis transférée en chambre... la douleur commence à se calmer..., ils m'ont bandé la jambe et mis une gouttière pour avoir moins mal et m'aider à la maintenir. J'ai regardé mon genou, légèrement déformé avant qu'ils me bandent toute la jambe. Je suis au fond du trou... et seule...

 

J'appelle mon homme, je ne cesse de pleurer... il est estomaqué... tu n'as pas de chance parvient-il à me dire...

 

Moi je commence ma lente descente vers la dépression... je sais ce que s'est... mon passé de femme battue durant 3 ans me le rappelle... tout est négatif, on n'a plus goût à rien, on voit tout sous le mauvais jour... on vous demande comment ça va ... et vous vous mettez à pleurer... vous pensez que vous êtes une m****...  bon j'arrête là...

 

Je suis dans une chambre, pas de clim il fait super chaud... je suis avec une autre dame... j'ai la gorge sérrée, je n'arrive pas à parler, j'essaye d'être polie mais la gentille dame voit bien que ça me coûte...

Moi je pense à ma saison de compet, tout s'écroule...

 

On est vendredi, fin de soirée... mon père arrive... submergé par l'émotion il a les yeux tous rouges... moi je m'en veux d'être tombée si bêtement... on appelle ça un accident... mais bon ... c'est pas fun... lol valait mieux tomber en cross au galop au moins.. moi je tombe en balade, au pas... la honte!

 

Papa me demande ce que je veux pour la nuit... je lui demande mon doudou (oui je sais j'ai plus de 30 ans), mon ordi portable et mon pot de nutella...

 

Il fait l'aller retour, je m'effondre dans mon doudou...

 

Le soir mon chirurgien vient se présenter à moi.

Il m'explique enfin ce que j'ai... vous avez le dessin et les explications plus haut... moi je ne les avais pas encore... j'essaye d'écouter, d'analyser, de comprendre et surtout de sentir une lueur d'espoir. Ma saison de compet est elle finie? quand vais je remonter à cheval?  Les questions me brûlent les lèvres mais j'attends qu'il finisse de parler...

 

Il m'explique qu'il est surbooké et qu'il ne m'opérera que dimanche... que l'opération sera d'd'1h30 sous anesthésie générale, qu'il va me mettre broche et vis... ainsi qu'un implant synthétique pour compenser le tassement...qu'on enlèvera la ferraille  2 ans plus tard... pour la convalescnce il faut compter ... 9mois.............. 9 mois?!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ... je m'exclame mais c'est pas possible!!! je ne vais pas faire un enfant en attendant!

 

 

Biensur le chirurgien est agacé quand je lui dis que je m'en fou de marcher ou courir, moi je veux monter à cheval... il fait une moue dubitative et conclue en me disant qu'il va falloir qu'il me mette un truc de solide...

 

Je passe samedi aussi mal que le vendredi... surtout que depuis que je sais ce que j'ai... j'ai fait ce qu'il ne fallait pas faire... des recherches sur internet...

 

J'ai tout lu, thèses de chirurgiens, forums, photo des opérations... et bien sûr c'est l'horreur... beaucoup de personnes ne replient plus le genou comme avant, ont super mal, boitent, ne marche toujours pas sans béquille après 1 an...

 

Je pensais être déscendu bien bas... mais pas du tout... il restait encore des marches pour aller encore plus bas...

 

Mon homme vient mes voir, mes parents... j'ai du mal à me contenir...

 

Quand tout le monde s'en va, le soir, veille de l'opération... un éclair de lucidité parvient à traverser mon cerveau... Je crois en beaucoup de choses, je suis quelqu'un plutôt optimiste qui me suis toujours battue pour avoir ce que j'ai... une idée à alors germée... je vais faire mentir les chiffres, je serai à cheval avant la fin des vacances d'été... et je courrai ma Pro2 avant fin novembre (je sais que mon dernier cce possible à Jau est le Week end du 20 et 21 novembre). Et bien voilà un challenge... à défaut d'une compet... on va se battre et se remettre plus vite qu'ils ne le prévoient! Et je me dis qu'en plus chaque patient et différent et si un corps est en forme, et qu'en plus on est sportif et qu'on a de la détermination, la nature peut accomplir des miracles.

Et bien je serai ce miracle et c'est pas en étant en dépression comme une pauvre fille que j'étais avant que mon corps va se remettre plus vite. Je dois être une battante, c'est comme un cross... mais avec des aiguilles...

C'est partie... première lutte demain matin 7h... on opère!

 

 

L'anesthésiste arrive vers 21h après mes nouvelles détermination...  je lui confirme que je veux une anesthésie générale et surtout qu'il m'assome cette nuit pour que je sois en pleine forme pour mon opération du lendemain. Il me tarde maintenant! Je veux revoir mon genou et surtout qu'il soit réparé! Mais je lui demande de me mettre dansla vase pour ne pas appréhender car je sais qu'une personnequi part au bloc stressé et mal... se réveille très mal...

 

 

Le lendemain 6h... une infirmière vient me réveiller... je dois me doucher... à la bétadine entièrement... et le plus cool c'est qu'elle me laisse me débrouuiller seule! Pas facile mais je suis mise dans un lit douche... j'en fou un peu partout...

Le pire...les cheveux!!! moi qui ait les chevaux longs... sans démélant c'est la mort!

 

Départ pour le bloc... suis un peu dans la vase... mais je me rapelle la descente, je suis sereine, on va me réparer le genou je suis heureuse. Limite l'éléphant rose... mdr

 

Dodo rapide... et réveil... Je suis tout dessuite bien consciente ... tout va super bien, rien ne tourne... je vois le chirurgien à quelques mêtres de mon lit... je l'interpelle et lui pose la question fatidique : "tout s'est bien passé?" il me dit que oui, il semble content. Ensuite j'avais vu sur internet le problème des ligaments du genou, pas toujours bien visibles par radios... je savais que s'ils était étirés, déchirés ou rompu...cela ralentiraisma convalescence et ce n'est que lorsqu'on "ouvre" qu'on peut voir leur état. Il me répond que tout est nikel...

 

Il est surpris de me voir aussi lucide. Moi je suis ravie de mon échange avec lui et suis remontée en chambre. j'ai eu un réveil nikel comme prévu...

 

Je suis un peu dans la vase mais ça va plutot bien. ma famille et mon homme passent me voir... ça je m'en souviens pas trop... mais ce dont je me souviens c'est les nuits... ma première nuit... aie aie aie... j'ai dû demander une piqure de morphine, je n'en pouvais plus... et pour que je demande qu'on me pique!!! il en faut!

 

Le lendemain le kiné de l'hopital arrive pour me faire travailler le genou, il est surpris que je puisse sans douleur plier à 75 degrès... ah bon? ben tant mieux, moi je trouve que c'est peu... mais c'est vrai que vu ce que j'ai lu sur internet c'est déjà beaucoup!

 

Ma perf me fait un mal de chien, ça ne s'écoule pas bien, d'ailleurs c'est la plaie ce truc. Mon drain s'écoule aussi nikel... tout va à peu près normal... entrée vendredi, opérée dimanche je suis prévue pour sortir mercredi... il me tarde la bouffe est à la hauteur de ce qu'on dit sur la bouffe des hopitaux... dégueu!

 

heureusement mon pot de nutella est là!

Mardi je demande à ce qu'on m'enlève la perf, j'en peu plus, ça fait trop mal... et hop un truc de moins... par contre ensuite le moins drole c'est le tuyau du drain... ma cicatrice fait 25cm... et il cours tout le long...

 

L'infirmière arrive... elle met 40 minute sà préparer le matos... c'est horrible, elle commence à tirer pour l'enlever... ça vient pas, elle retire... toujours rien, elle appelle une autre infirmière... elle n'y arrive pas... je commence à avoir des sueurs froides... je sens les nausées montée, je vais encore m'évanouir... là elle appelle le bourin de service... une infirmière redoutée car très costaud... et là je hurle stop! Appelez le chirurgien! Elle l'appelle, après tout elles se disent que c'est son problème à lui, c'est lui qui a posé ce drain...

 

Il est appelé, il ne peut me prendre qu'entre deux opérations... entre temps le repas a été donné.. je suis dans un tel état de stress et il dégage une telle odeur noséabonde qu eje n'y touche pas... et heureusement vu ce qui va suivre...

 

Je suis descendu au bloc, le chirurgien arrive, prend un ciseau, enroule le tuyau autour, et tire comme un malade... l'infirmière qui me tenait la main... a eu le poignet pulvérisé!

 

Je ragarde alors le chirurgien qui tient le bout du drain... dépité!... il est resté un morceau dans la jambe... j'hallucine... ça n'arrive qu'à moi un truc commeça!

 

le chirurgien est fou de rage et dit à l'infirmière de programmer l'opération dessuite si bien sur je n'ai pas mangé... et justement non...

 

Et on est reparti... anesthésie génarale avec radio au préalable pour voir où il faut ouvrir la cicatrice pour retirer le morceau de plastique.

 

Et ben là je peux vous dire queje n'ai jamais autant espérer une opération... savoir qu ej'vais un morceau de drain dans le genou... ou la la vite vite piquez moi, endormez moi!

 

Bref tout se passe aussi bien... réveil nikel.... l'habitude quoi, là je suis rodée!!! Deux anésthésies générale en 2 jours... youpi pour les éléphants roses...

 

Au réveil je demande quand même confirmation que ma sortie ets bien pour le lendemain... on me dit que tout dépendra de la nuit...

 

La nuit...; un peu de morphine mais ça va...

 

Le lendemain je suis trop contente car je vais rentrer...  j'ai mon bon de sortir, mon ordonnance... mais pas mon ambulance... l'infirmière vaait oublié de faire la demande!

 

Et en plus quand j'appelle ma mutuelle je ne suis pas pris en charge... Alors là, sachez que vous avez une super assurance avec votre CB... mondial assistance a tout pris en charge... sauf mon mal de voiture...

 

J'ai circulé durant 2h allongée dos à la route... je suis arrivée chez moi... j'étais verte!

 

Mon homme m'a conduit à la pharmacie où j'avais donné rendez vous à mon infirlière pour les médocs et les piqures pour phlébites... tous les jours je devais voir l'infirmière... nan nan nan... je lui ai demandé qu'elle me montre etj'allais les faire moi même... pour les pansements et les points elle viendrait biensur!

 

Ensuite appel du kiné... séance tous les jours à la maison... je n'ai pas le droit de poser mon pied...durant 3 semaines puis jusqu'à la prochaine consultation du chirurgien le 30aout... je n'ai droit qu'à 20% de mon poids... environs 12 à 13 kg...

 

je m'astreinds donc à des séances de kiné laborieuses... j'ai un kiné exceptionnel, qui voit bien que je veux me battre... biensur je fais toujours plus que ce qu'il me demande... je continue après qu'il soit parti...

 

Ensuite commence la rééduc en salle dans son cabinet avec plusuers autres handicapés... là j'ai vu des choses qui m'ont confirmé que mon sort n'est pas si grave...

 

J'ai lutté, travaillé, sué... j'avais 2h d'exos musculaires et d'electrodes tous les jours... pffffffff

 

Je faisais moi même mes piqures tous les jours... je prenais mes medocs et surtout j'avais contacté une personne férue de phytothérapie qu'il m'a envoyé des produits miraculeux à base de minéraux, algues... bien dégueu... Je mettais le plus de chance de mon côté pour que la radio du 30 montre une consolidation de l'os extraodinaire pour me permettre de me remettre à cheval... 9 mois pas possible!!!!!!!!!!

 

Puis les 3 semaines passées sans poser le pied... le kiné à pris une balance et j'ai posé mon pied dessus pour voir ce que faisait 12kg... autant dire rien... biensur j'ai pesé vite plus que 12 kg... mais je n'avais pas mal... le kiné je ne lui disais pas mais j'était bien à 20 kg... presque la moitié de mon poids. Je continuais à travaille rà la maison... mais je ne pouvais rien faire avec mes béquilles alors je me suis mise à l'évidence et j'ai capitulé pour louer le fauteuil roulant que m'avait prescrit mon chirurgien...

 

Dur dur...

 

Je l'ai pris en main au bout d'une semaine, je pouvais de nouveau faire le ménage, les lessives, la vaisselles, à manger... bref servir à quelque chose... mais je n'allais pas dehors... trop d'envies me tentaient... et ma Joie me manquait... et surtout je n'étais plus obligée de demander à mon homme de me faire une tasse de thé, de faire à manger... et pouvais reprendre un peu en main ma maison!

 

On m'a oté mes agraffe et points... il parait que la cicatrice était superbe moi je trouvais ça moche... j'ai consulté internet à la recherche de pommades miracles... que j'ai trouvé... vous veriez ma cicatrice aujourd hui... presque invisible!

 

Le kiné essayait de calmer mes efforts, de me timorer, peine perdue, je gagnais en flexion à chaque fois... il m'engueulait régulièrement mais c'est difficile de stopper un mouvement quand on n'a pas mal.  Je me dépassais pour qu'il soit fier de moi... c'était mon mentor de l'effort... Je lui faisais une confiance aveugle et lui était épaté par mes progrès...

 

L'été continuait son chemin... moi en bonne prof je sacrifiais mes vacances pour être sur béquille au moins pour la rentrée car hors de question pour moi d'avoir un arrêt de travail. Même en béquille j'allais aller au boulot. Au bout de 4 semaines je me suis mise à conduire... j'ai une voiture automatique et comme je n'ai pas de pédale de débrayage je pouvais conduire! Et j'étais enfin libre de mes mouvements!

 

Des amis sont descendus nous voir... fallait leur faire visiter le coin... et Cordes sur Ciel, vill magistrale est incontournable... oui mais les routes qui mènent au centre de la ville fortifiée sont... en pente raide... mais  surtou pavées... impossible de montée avec le fauteuil, j'ai dis à mon homme et mes amis de finir sans moi... je les attendais à l'une des portes fortifiées... La saison touristique battait son plein et échouée là en fauteuil roulant proche de l'entrée, les gens ne pouvait manquer de me voir...

 

C'est à ce moemnt là que je me suis aperçu du mal que peut faire un regard... ou l'absence de regard... certains passaient en baissant la tête... faisant semblant de ne pas me voir...d 'autres me regardaient avec de lapitié dans le regard... Dieu qu'il me tardait de partir... vite vite...

 

Les vacances touchaient à leur fin... et moi j'allais reprendre le collège... sans avoir pris de vacances car finalement quand on est malade on n'a pas vraiment l'impression de poser ses valises!

 

J'avis pris confiance et je sortais Joie de son boxe à son pré en sautant sur un pied, agrippée d'une main à sa crinière... c'est marrant, elle qui parche en faisant de larges pas, là elle calquait son pas à mes petits saut...

 

Je décide alors de partir à la mer... je ne pouvais pas être égoiste et priver mon homme de vacances : il me fallait choisir une plage avec un accès... fauteuil roulant... Agde semblait faire l'affaire... J'ai loué la dernière semaine...

 

Quel bonheur de partir... seul bémol on n'a pas pu prendre mon fauteuil roulant... j'étais stréssée, comment j'allais faire sur les longues distances... mon genou valide, le droit n'en pouvait plus d esupporter mon poids... j'étais préoccupée...

 

Arrivée la bas... je me rappelais les recommandations du kiné... interdiction formelle de nager et d'aller dans l'eau...

 

Aïe....

 

Ecran total pour la cicatrice bien entendu... ça ok mais pour l'eau impossible de résister d'autant que j'adore la plongée en tuba... On était J-8 avant que je revois mon chirurgien... fallait pas non plus faire de bétise... mais trop dur de résister. Dès le 1er jour avec mes béquilles je m'avance jusqu'à la mer... je les laisse sur le bord et je m'avance dans l'eau avec mon homme pour me soutenir... une fois dans l'eau ...qu'elle plénitude... me voilà partie en nageant... mon genou travaillait nikel libéré de mon poids... j'avais mon masque...mais pas les palmes....

 

Au sortir de l'eau j'étais rayonnante, mon homme m'avait surveillé et m'attendait. J'étais face à la plage et donc aux gens, je me suis aperçue que j'étais observé avidement... l'attraction quoi... une handicapée qui sort de l'eau... certains regards étaient admiratifs, d'autres compatissants... terrible à vivre... encore une fois...

 

Le soir même on allait acheter des palmes pour moi... j'avais du mal à les mettre car ça me faisait forcer sur le genou pour les enfiler... mais bon j'avais trop envie de plonger...

 

La semaine est passée... je m'astreiganis tous les jours matin et soir à faire un parcours de plongée, le matin je faisais des exercices de muscu sur la plage et je commençais à m'appuyer de plus en plus sur mon genou... pour mettre 80% de mon poids.

 

Les gens s'étaient habitué à me voir tous les jours rentrer dans l'eau en béquille toute seule, mettre palme et tuba et filer au large...

 

Mais un jour, après ma virée d'une heure dans l'eau je rentre sous notre parasol... mon homme m'y attendais et là... il me dit en souraint :  "t'as pas oublié quelque chose par hasard?"

ben je ne lui répond que non, soudain j'éclate de rire... j'avais oublié les béquilles et j'étais revenu en marchant ,sans!...enfin je boitais quand même mais comme je n'avais pas mal, je n'avais pas fait attention...

Je vais les récuperer ...

 

Et j'ai donc commencé à marcher sans... on était le 28 aout...

 

Je suis allée le 30 aout faire ma radio... instant fatidique.... est ce que tous les produits que j'ai pris ont été efficaces...

mais ce qui était sûr c'est que la veille j'avais fait ma dernière piqure et ça, c'était trop cool!

 

J'étais quand même pas tranquille... je suis allée à l'hopital sans béquille...alors que normalement je devais être en béquille et surtout ne pas poser plus de 15 % de mon poids!!! Le chirurgien allait me tuer...

 

Il arrive, regarde ma radio, me dit constater que je marche sans béquille et que c'est tout bonnement incroyable. Je lui répond que je n'ai pas mal, que je me sens super bien et qu'il ne me tarde qu'une chose... son aval pour me remettre à cheval!

 

Il me dit que ma radio est incroyable aussi, l'os est presque totalement comblé et il me demande ce que j'ai fait de particulier... je lui donne alors les références de mes produits phyto... il est ravi... et me redonne des séances de kiné. On cloture l'entretient par la question du chirurgien... j'imagine que vous n'avez pas besoin d'arrêt de travail?" me dit il...

 

Non... c'est clair, je reprends dans 3  jours et sans béquille et surtout il m'autorise à remonter à cheval... et faire tout doux.... mais bien sur... lol... j'ai une compet le 12... septembre!!!

 

A mon retour chez le kiné... celui-ci hallucine... je lui raconte mes vacances... il n'y croit pas... Opéré mi-juillet et remarcher fin aout...

 

Ce que je ne lui dit pas... c'est que j'ai remonté ma Joie le 31.... Le pari avait été gagné... j'étais bien de nouveau à cheval avant la fin des vacances!

 

Inutile de vous dire que je ne lui ai pas parlé non plus de ma compet prévue le 12 septembre... fallait pas non plus abuser lol...

 

J'avais 12 jours pour me remettre comme il faut avec ma Joie  pour une petite Pro3 de remise en route à Lavérune... fera... fera pas?

 

Petite morale de l'histoire... comme quoi quand on veut... on peut... la nature peut faire des miracles!

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by lulu
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 09:08

Ah Tartas... j'adore!

Ca me rappelle les championnats de France Amateur que je courrais avec mon ancienne jument... que du bonheur... par contre à l'époque c'était en novembre... alors le taux d'humidité était affolant et... il pleuvat tout le temps... bref j'avais jamais vu Tartas sous le soleil...

 

et puis faut bien le dire, depuis ce début d'année... pas un seul concours sur terrain sec et sans pluie!

 

Pour le coup chaleur chaleur.... dress sous un soleil implacable... et une poussière... horrible!

 

D'ailleurs ma reprise ne sera pas brillante... dommage ... je merde sur un départ au galop, ma jument ne montre pas ses plus belles allures... bref.. dur dur... et je n'arrive pas à l'aider... je subis un peu la reprise et la chaleur n'arrange rien!

 

Cso... j'aime pas les cso sur l'herbe de Tartas... une barre... débile... je rentre dans le double.. et là .. un peu comme à Pibrac c'est l'incompréhension... la jument ne me fait pas l'effort de sauter le 1 du double... obnubilée par un oxer... qu'on avait à sauter après le double... dégoutée...

 

Le cross... quelques difficultés comme un directionnel string en descente après un vertical panoramique... mais surtout... une entrée vertical dans l'eau avec un directionnel au milieu du gué... et sur l'autre gué (on a deux gués.. cool)... le contre bas... suivi d'un contre haut et d'une bonne haie...  j'aime pas ce contre bas...

 

L'attente sous un soleil de plong à 15h est interminable... (il y a beaucoup de retard et j'attends plus d'1h) j'ai mal au ventre, à la tête... je me sents pas bien du tout... je mets ça sur le compte du stress...

 

Bref nous voilà partie... mon but... améliorer mon temps et surtout faire sans faute et rentrer presto dans les gués... 

 

J'oublie mon mal être le temps du cross... j'encourage la jument dans le premier gué... elle me saute le vertical panoramique... attérie dans l'eau et hop fait un bon sur le côté pour sortir de l'eau... mais mon directionnel était droit devant! en plus on manque de tomber, la jument glisse et s'emmele les pinceaux car le bord du gué est en béton et en biais...

 

je l'arrête net... je caresse du petit doigt rapide (c'est un petit truc que j'ai pour lui signifier que tout va bien, je le fais au niveau du garot, ça me permet de continuer mon action sans lâcher les rênes) je rerentre dans le gué et la met en face du directionnel... suis à deux foulées... ça fait proche mais il est pas haut, bien que très étroit... ça passe... le voici :

 

img079.jpg

 

 

et on repars... j'ai eu de la chance sur ce coup là... pas de refus ni de dérobade... mais je m'attendais pas à ce qu'elle bondisse sur le côté!

 

 

Nous voilà reparties...

 

Les difficultés s'enchainent sans encombre... j'arrive sur le deuxieme gué, la jument arrive petit galop sur le contre bas... et franchit la combinaison du gué nikel.

 

On termine sans faute, dommage avec un peu de temps dûe à notre bon sur le côté du premier gué...

 

Mais on remonte plein de places et terminons 9ème /21... et oui il y a eu beaucoup de barres sur le cso et 5 éliminées sur le cross...

 

Compte tenu de notre dress pas joli et notre barre c'est pas si mal...

 

Mais moi par contre c'est pas la forme, j'ai 4h30 de route et sur le retour... la tête tourne...je suis obligée de m'arrêter sur une aire pour dormir... j'ai compris plus tard que je me suis prise une insolation lors de mon attente d'1h sur la détente du cross... voilà pourquoi j'étais si mal avant de partir!

 

On pense de plus en plus à une Pro2...une petite... en juillet, j'ai que des cso... pas de cce dans la région... par contre début aout... je ferai bien celle de Jau...

 

Malheureusement... un accident va modifier mes plans....galère....

Repost 0
Published by lulu
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 16:48

Ca fait plus de 10 ans que je n'étais pas revenue à Pompadour... toujours aussi beau...

 

Donc concours sur deux jours... dress et cross le premier jour, cso le second.

 

On est installé dans de superbes boxes...

 

Dressage pas mal du tout, la jument est posée et me fait de belles choses...  et puis il y a du soleil... enfin un dress sous le soleil... On termine proche du premier tiers, donc on est plutot contentes...

 

Ensuite reco du cross... aie aie aie... décidement ma pauvre Joie n'a pas de chance... la pro3 à plus l'allure de Pro2/1 notamment sur certaines combinaisons... j'entends beaucoup de cavaliers rouspeter... Je ne fais pas attention et continue mes reco... le sol est super gras, très lourd..; ça va être dur.

 

Comme je l'ai fait à Pibrac, je décide de le courrir à l'écoute de la jument... d'autant que le cso est le lendemain... et je ne suis pas certaine de le faire compte tenu des difficultés du parcours.

 

D'abord un premier gué dans une gentille descente avec entrée contre bas dans une eau qui relève plus de la mare avec des joncs... heureusement il y a une option... qui est plus difficile techniquement mais qui va aider la jument à rentrer dans l'eau... un coffre me permet d'attérir directement dans l'eau... je sais c'est bizare... mais la jument est moins impressionnée que par un contre bas. et puis ce contre bas d'1m dans cette eau berk berk.. je le sens pas...

 

Puis elles... un piano impressionant avec deux contre bas panoramiques... une mini foulées entre les deux ou saut de puce si on rentre fort... je ne pense pas rentrer fort sur un machin comme ça...

 

Ensuite une option tronc une foulée, trou puis haie d'1m30 que la Joie ne brushera pas...

 

Puis une combinaison sur le 2nd gué... haie, entrée dans l'eau par contre bas de biais, contre haut et sortie par coffre en ligne brisée... pfffffffff

 

Enfin uen haie de course (et oui nous sommes sur un hippodrome) qui m'impressionne bien...

 

Ou la la ... on est mal...

 

 

 

A la détente du cross... on surplombe le 1er gué... aucun ne prend mon option... par contre que de refus et de stops sur ce contre bas... Je me dis que si des chevaux habitués des gués s'arrêtent sur ce contre bas... alors moi... raison de plus pour ne pas le prendre et faire l'option qu'on me propose. Et puis s'il y a une option s'est bien pour quelque chose... Donc on entend au micro pas mal de refus... et notamment des chutes, surtout une sur le piano de contre bas...

 

ça engage vachement tout ça...

 

 

Allez on est appelé... nous voilà parties.... j'arrive sur le 1er gué, je prends mon option... et là.. je ne sais pas ce qui se passe , la jument saute le coffre et je me retrouve pendant le saut projeté en arrière de la selle pour me retrouver sur le dos de la jument au milieu du gué... mais plus dans ma selle!!!!!!!!

 

Je suis assise sur ses reins derrière la selle. Je tiens toujours mes renes... et là quand je vois le siège de ma selle devant moi... j'y crois pas!!!  Vas-y pour arriver à te hisser par dessus le troussequin... avec la pauvre jument qui ne comprends pas tout et qui commence à paniquer dans l'eau...

 

J'arrive je ne sais pas comment à me remettre en selle... je me mets face à l'obstacle de sortie.. et oui il y en avait un!!! et hop on repart... je vous dis pas la perte de temps.. mais bon pas de chute, pas d'élimination et à priori ça ne comptera pas pour un refus puisque je ne me suis pas présentée sur le B avant ma figure d'accrobatie...

 

Cette honte... mdr!

 

 

Bref je continue mon tour... la jument avale les deux contre bas panoramiques comme si elle avait fait ça toute sa vie... j'hallucine... on continue et elle passe tout nikel... je souris lors du passage de la haie... elle ne la frollera même pas..."maman t'as qu'à t'accrocher"... arrivée sur le 2nd gué... les sabots dans les naseaux... moi qui me tenait sur mes gardes... pffff géniale :

 

 

 Entrée la haie :

Photo0500

 

 

Ensuite contre bas de biais :

 

Photo0501

 

Passage dans l'eau... j'arrive pas à la remettre au galop :

 

Photo0502

 

 

Le contre haut :

Photo0503

 

 

  Et le coffre de sortie en ligne brisée après le contre haut :

 

 

 

cce pompadour 2010

 

 

On termine notre tour de cross sans faute... après confirmation du jury sur ma figure de cirque du premier gué...

 

 

Je suis super fière de ma Joie... je file après la visite véto faire une reprise active d'un quard d'heure de trot dans un manège au calme... je suis la seule à faire ça... le manège se situe au milieu des carrières de dress et de cso où des chevaux déroulent... ils me prennent pour une cinglée quand je traverse en tenue de cross pour aller dans le manège où personne ne travaille...

 

Je me dis que j'ai dû prendre pas mal de temps dépassé..; mais ce que je ne savais pas c'est que sur les 27 partants ... il y aura 2 abandons sur le cross, 3 chutes et 5 éliminés!

 

 

Le lendemain pour le cso la jument est fraîche grace à ma reprise active et saute du tonnerre! Les autres chevaux sont moins souples et peinent à monter garrot et épaules... du coup les barres tombent en détente...pour eux et surtout... sur les 17 partant du cso, 2 abandonnerons...et nous serons seulement 5 couples à signer un sans faute...

 

Du coup je remonte et termine à la 10ème place / 27... je suis ravie, dommage pour les points de temps perdus sur le cross à faire le pitre sur le dos de ma Joie mais bon j'aurais pu être éliminée... et surtout ressortir bien mouillée!

 

Quelques photos d'un repos bien mérité en attendant les résultats... la fleur...au fusil...

 

 

Photo0496

 

 

 

Photo0497

Repost 0
Published by lulu
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 16:22

Je suis une inconditionnelle de ce concours.

J'adore le cross qui présente des profils très particuliers, certains obstacles ont notamment des couleurs qu'on n'a pas l'habitude de voir sur le cross et surtout, il a au moins deux gués et ça, c'est top pour ma Joie car leur entrée soit pente douce soit panoramique soit par un obstacle me plait beaucoup pour continuer dans l'optique de la rassurer.

 

Par contre 5h de route...

 

Et tout le concours sous la pluie!!!

 

Je décide de monter la jument en bride sur le dress... mais je n'arrive pas à l'avoir décontractée... et trop occupée par la jument je me trompe dans la reprise...pffff c'te honte!

Les mouvement de deux pistes passent difficilement... va falloir régler ça à la maison... elle manque vraiment de souplesse... et cette fois c'est probant...

 

Sur le cso... les concurents précédents font du temps... le temps semble court et moi qui ai déjà pris du temps lors du cso du Pouget, cette fois-ci faut que j'avance mais sans me faire déborder...

 

On est sans faute et le tour est fait vitesse rapide, sans me faire déborder donc je suis ravie...

 

Pour le cross... tous les obstacles sont particuliers... mais surtout je vais faire attention aux pointes... (cf pibrac) une est agrémentée d'un trou devant et l'autre a des tonneaux devant et est bien large...

 

Tout passe nikel... dans les gués par contre... ça déménage un peu... elle ne s'attendais pas à rencontrer ce terrible gué après cette obstacle panoramique et du coup au lieu de galoper et d'entrer normalement dedans elle refait un saut pour attérir au milieu... ce qui nous mets en difficulté au niveau des distances pour la sortie par un coffre... mais elle s'en joue de façon déroutante et passe nikel...

 

On finit sans faute, avec un peu de temps dépassé... je pers du temps dans l'abord des combinaison et à l'abord des gués... mais tampis, sur les vidéos elle est comm eune pouliche, toute guillerette sur son tour... elle a une meilleure classe de galop même si c'est pas encore ça, elle commence enfin à se livrer!

 

Mais elle ne repart pas d'elle même après les sauts, je dois toujours la soliciter... c'est dommage qu'elle ne file pas mors au dent comme elle me fait en cso! lol Mais bon, on cours sous la pluie, le terrain est lourd.

De plus j'imagine qu'elle n'est pas encore sûre d'elle... elle préfère pas partir trop vite

 

 

Et je commence à entrevoir l'éventuelle possibilité de faire la Pro2 de Jau... pour... qui sait... la qualifier pour l'international de Rodez....  début mars 2011 juste avant qu'elle reparte à la saillie...

 

j'ai déjà fait cette épreuve avec mon ancienne jument et vu ce que me donne Joie... je sais qi'elle est capable...

 

On peut toujours rêver...

 

On finit 6ème/12, c'est pas trop mal pour une 2nde participation à ce niveau je trouve.

 

Donc on persevere... prochain cce : Pompadour le 12/06/10

 

Pas de photo pour ce cce ... mais un petit souvenir sur mon portable...

 Joie est interloqué... les sabots plantés dan sle sable... "c'est quoi toute cette eau et le bruit qu'elle fait!"

 

Photo0494

 

Alors pour le coup, Joie a vu un grand gué... déchainé... s'était bien sa veine...

Donc après mon cross j'ai eu la brillante odée, comme on était à coté de l'océan, d'alle ry faire tremper les sabots de Joie... mais s'était sans compter la météo... et la marée... bref l'océan faisait des rouleaux et j'ai eu pas mal de peine à y faire rentrer Joie qui voyait les vagues s'écraser contre les rochers... mais elle a fini par y rentrer... que du bonheur... et tout ça... sous la pluie biensur...

 

 

A quand un coucours sous le soleil et sans la boue! pfffffff

Repost 0
Published by lulu
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 15:05

Alors j'ai essayé de me rassuré... de toute façon, on est allé s'y entrainer... elle va se reconnaitre... les obstacles... on les a tous sauté, du moins les plus gros....

 

Pffffff tu parles...  la reco est déroutante... ils ont acheté des obstacles de cross!!! superbes!!! mais tout ce qu'il y a de plus voyant notamment quand c'est neuf... et des profils... on n'a jamais fait... notamment des directionnels de type string, puits ou maisons... des doubles de pointes... bref pour ma premières Pro3 je n'ai pas trop de chance car c'est plutot une petite Pro2... d'ailleurs la Pro2 saute plus des 3/4 de nos obsatcles... seule mon entrée de gué, panoramique avec tronc... je l'ai déjà sauté à l'entrainement... le reste... ou la la...

 

grrrrrr c'est bien ma veine!

 

Le tour est long, le nombre d'obsatcle important et technique, des combinaisons abcd qui tournicotent... je me dis que si j'arrive à boucler ce tour et ben... on aura fait plus qu'un pas en avant!!!

 

Du coup inutile de vous le dire, je ne suis pas sereine.. pas que j'ai peur de tomber... mais plus peur de mal faire, de faire peur à la jument, de vraiment trop lui en demander pour une première Pro3... en plus... il a plu des torrents et le cross est un immense terrain de boue... c'est l'horreur... j'ai en plus peur de lui faire un tendinite... je me pose la question du départ...je me laisse le dress pour réfléchir

 

On est 5 partants...mais un est forfait...

Pour le dress, il se déroule dans le manège... on fait propre... la reprise est un peu difficile à enchainer du fair que nous l'avons jamais déroulé dans une carrière de dress... du coup les figures arrivent vite.. mais je suis plutot satisfaite...

 

Et le cross... arrive... donc je choisi de le courir mais à un train raisonnable et si je sens que la jument fatigue trop, j'arrête...

 

Me voilà partie...  sous la pluie...La jument regarde beaucoup mais a vraiment envie d'y aller...

 

On arrive sur notre deuxieme combinaison abc : string puis piano de contre haut... un bache blanche à droite du string... censé faire oreille... claque à notre arrivée... la jument dérobe de l'autre côté... je reviens dessus et ça passe nikel... alors on continue la jument semble ok pour le moment...

 

On arrive vers la fin... la combinaison abcd : deux maisons en directionnel, contre bas et sortie maison directionnel en ligne brisée me laisse agréablement surprise, la jument l'a avalé nikel... on repars... on arrive sur l'avant dernière combinaison... double de pointes... deux foulées... la jument prend son appel... se plante dans la boue et stop...refus... je sens que là... elle fatigue... je prends le temps de faire quelques foulées de pas pour qu'elel reprenne son souffle et je l'encourage et elle passe nikel, on passe le dernier... je suis aux anges... je n'y crois pas d'avoir terminé ce tour!

 

C'est bie la première fois que je suis aussi contente de moi mlgré deux fautes et du temps dépassé... mais ma jument a, pour moi, compte tenu de son peu d'expérience, accompli un formaidable preuve de courage et de perseverence. Et elle ne boite pas... tout semble ok, la visite véto est ok.

 

Je la trotte pour faire une reprise active... demain on a le cso... il ne s'agit pas, maintenant que le plus dur est fait, de patouiller sur le cso!

 

 

cce-pibrac-2010.jpg

 

Ici sur la pointe... toque dans le vent...lol

On dirait pas mais elle a une bonne largeur...

 

 

Je m'occupe de la jument comme de l'huile sur le feu... je suis aux petits soins... et tellement heureuse de ce qu'elle vient de me donner!

 

Le lendemain, le cso est joli, je détends la jument qui trotte super et saute nikel... la pluie se met à tomber au moment où je rentre en piste!

 

Sur le tour... je m'applique... enfin je pensais... j'arrive sur le 2.. un vert pétard dans une courbe... cafouillage... une barre... je soigne le reste du tour... incompréhension totale pour cette barre à la sortie de mon tour...

 

Sur la vidéo on s'apercevra que la jument semble ne pas "voir" cet obsatcle... le vert ne lui plait peut être pas... Mon homme pense que je n'ai pas assez préparé... bref on est perplexe... avec la fatigue tout est possible...

 

On finira 3ème... le 4ème étant éliminé sur le cross...

On arrive même à avoir un prime... car les 3 premiers étaient dotés...comme quoi... on avait quand même notre bonne étoile!

 

 

Repost 0
Published by lulu
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 14:53

Cette fois-ci... pessoa en direct... et je suis bien décidée à faire quelque chose de bien et être bien à l'écoute de la jument notamment au moment de rentrer sur le tour...

 

Je me présente aux juges, je la mets au galop... et au moment d'aller sur la ligne de départ je sens la jument se raidir... elle est déjà dans son tour...et toute excitée, je sais que j'ai du temps... je repasse au pas, recule, fait un cercle, caresse et galop... et je me présente sur le un... et je fais tout mon tour en lui parlant, la jument chauffe un peu mais reste gérable, les oreilles m'écoutent... elle se demande comment ça se fait qu'on lui parle comme ça...

 

Elle semble plus détendue, nous faisons un tour sans faute...nikel

je n'ai pas l'impression d'avoir "plus" agis sans les alliances, mais la jument semble plus sereine...

Expérience concluante... au lieu de m'occuper de mon tour, je me suis plus occupée de Joie qui, du coup, m'a permis de m'appliquer et de travailler la jument entre et à l'abord des obstacles... chose qu'elle ne me laissait pas faire avant...

 

Donc nous rentrons ravi, mon homme est content... que demander de plus?... LOL ... du courage pour la pro3 de Pibrac!

 

ps : désolée pas de photo pour se tour là...

Repost 0
Published by lulu
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 14:44

Nous voici parties pour Le Pouget... avec mon homme pour nous coatcher... ou la la !

 

Une nouvelle fois nous avons la chance que l'organisateur ait prévu pour nous une épreuve de dress... nous sommes 15 partants, l'épreuve est support de préparation des bpjeps de la région... ce qui explique le nombre important de partants. Je suis contente... enfin du monde...

 

La jument n'est pas assez dans mes jambes... je la trouve un peu molle sans pouvoir trop arriver à corriger durant la reprise... il y a du monde, de l'activité... la carrière voisine fait passer le test de cso... des chevaux passent ou sautent... pas évident de concentrer Madame Joie qui a plus envie de sauter que faire du "prout prout" sur une carrière bien vide et surtout avec une reprise où rien ne se passe...

 

En effet, le texte de la reprise est bien simple et je sens la jument un peu blasée... bon on s'arrange quand même pour faire propre ce qui nous attribue la 6ème place après le dress.

 

le cso... après reconnaissance du cso... on est un peu dépité... 80 à 1m vraiment au max... aie aie

 

M'étant fait amené sur mon dernier cso de Vacquiers... me voilà partie comme une mémère... tranquillou, la fleur au fusil, la jument fait propre, je ne me fait pas prendre la main... ça va trop bien... et pafffffffffff... juste devant mon homme qui film la jument fait une barre... elle se néglige... c'est clair... et moi je ne l'enclenche pas... trop heureuse de ne pas me faire tractée... et pas sanctionnée en plus de 2 points de temps dépassé!!!

 

Ca ne m'était jamais arrivé.. bon ben  maintenant s'est fait... ça me servira de leçon et surtout ça me fait descendre à la 12ème place!

 

Et je vous dis pas ce que je me suis pris par mon homme... une barre sur 90 cm... une jument pas enclenchée... Mon homme est furieux et me dit que l'épreuve est trop petite pour la jument et que maintenant je dois passer au niveau au dessus...

 

Ayant une licence Pro... y a pas le choix... on passe du niveau Amateur 2 à Pro3... ça fait un sacré bon... surtout qu'en Pro3 le gué c'est généralement entrée contre-bas... tout ce que je redoute. Mais mon homme me dit "qu'il préfère que j'ai une reprise un peu plus compliquée histoire que la jument apprène et ne s'ennuie pas sur le rectangle, un cso plus gros histoire qu'elle ne se néglige pas et si j'ai un refus sur le cross sur le gué... ben c'est pas grave, ça va lui apprendre, c'est pas la peine de rester sur du petit... on a bien vu qu'elle savait faire à Rodez et Montayral..."

Voilà ce que mon homme a dit... y a plus qu'à...

 

Bon là j'ai encore mon cross... on ne sait jamais rien n'est perdu...c'est plus gros que les deux cross précédent, on a

des combinaisons, des profils qu'elle n'a jamais vu type tronc sur trou... , barre en A, directionnel, mur, étal de légume,...(je vous dis pas en plus avec carottes et pomme... Joie étant un ventre sur patte... elle a louché dessus...donc c'est super...

 

Et la jument sera aussi "super"... je me fais emmener sur la fin... j'ai du mal à reprendre devant les obsatcles... les contraintes de réglement "amateur" m'oblige à monter avec des alliances ... je suis maintenant en pessoa...car depuis le cso de Vacquiers je ne veux plus réitérer l'expérience de cavalier clandestin .. surtout sur du fixe...

 

 

 

 

cross le pouget2010

 

Dixit du photographe : "désolé, je ne pensais pas que tu sauterais si haut... du coup je t'ai coupé la toque..."

 

 

On sera sans faute sur le cross avec un peu de temps... et à priori y a eu de la casse pour les autres cavaliers car on termine 3ème sur 15! Je suis super contente et fière de ma belle Joie....

 

Fini les amateurs 2 ... prochain cce, une Pro3 à Pibrac le 14 mai... avec d'abord un petit cso à vacquiers, une 1m15 le 2 mai.

Repost 0
Published by lulu
commenter cet article
15 février 2011 2 15 /02 /février /2011 09:06

Me voilà repartie pour un Cso à Vacquiers, bien entrainée nous sommes...

 

 

Cette fois-ci, j'ai choisi d'équipée ma belle furie d'un pessoa monté avec avec alliance...

 

Me voilà partie sur ma 1m10... la jument est à l'écoute, j'arrive à gérer ... on est sans faute...

 

La reco de la 1m20... pas de souci particuliers, me volà reparti... mon homme me dit... "attention c'est une épreuve de vitesse, donc monte la quand même comme tel... "

 

Alors là c'est clair, il a alluciné... passé le 3 la jument à commencé à se prendre au jeu et m'a pris la main par la même occasion...  impossible de la reprendre, les obsatcles arrivaient trop vite...  cavalière clandestine totale... ah c'est sûr j'ai joué le jeu de la vitesse.... pfffffffffffffffff

 

 

Je suis en colère et dépitée... la jument n'en a fait qu'à sa tête, dès que je passe une certaine vitesse de galop, la jument ne me laisse plus les commandes... je ne vais pas avoir le choix, je vais de voir enlever les alliances et la monter en pessoa direct. En tout cas en Cso je peux... mais en complet je ne pourrais que lorsque je passerai en Pro3 le règlement est clair la dessus.

 

 

 

vacquiers 120

 

 

img106

 

 

 

 

  img107

 

 

Et ce qui est rigolo c'est qu'à l'entrainement elle ne me fait pas ce qu'elle me fait en concours.

 

Mon homme est furieux contre moi car il trouve que je n'agis pas assez. Pourtant quand on lui montre la vidéo que mes parents on fait... on me voit bien reprendre fortement, être en arrière, reprendre par intermittence, bref je ne vais pas lui casser un dent! Je ne peux pas me battre comme ça! Et si à l'entrainement elle ne me le fait pas, c'est qu'il faut peut être se poser d'autres questions. Je veux bien me remettre en question, remettre en question ma façon de monter, mais là je ne peux pas continuer comme ça, en tout cas en concours, il se passe quelque chose au moment où la cloche sonne.... La jument n'est plus la même... 

Alors on a finit par se dire que la jument stressait peut être... oui mais elle ne semble pas sauter par depis... bien au contraire... elle y va avec un bel entrain... alors peut être qu'elle est tout simplement excitée et contente de reprendre les concours...

 

En tout cas quand je me rapelle de l'expression de ses yeux à la fin de mon tour sur la 1m20... elle a plutôt l'air de dire "c'est déjà fini? y en a plus des zobstacles?"

 

Elle m'a fait une barre sur le dernier oxer d'1m20 aussi haut que large... faut dire que ça venait plutôt long... et que j'avais pas trop le droit d'intervenir!  Ah ma Joie... va falloir quand même que j'arrive à calmer ton enthousiasme et qu'on arrive à faire un tour à ce niveau, plus propre!

 

Allez retour au cce le 23 avril au Pouget!

Repost 0
Published by lulu
commenter cet article

Présentation

  • : Joie d'Aiguilly, Unétoile de la Serre et Qualytsia Dream Z
  • Joie d'Aiguilly, Unétoile de la Serre et Qualytsia Dream Z
  • : vie et parcours de joie d'aiguilly puis sa fille Unétoile de la Serre et enfin Qualytsia Dream Z, 1ère pouliche de l'élevage de Mai avec leur cavalière et éleveuse Laurence Lacombe en cce
  • Contact

Recherche